Tennis: Naomi Osaka contrainte de choisir une seule nationalité!

Naomi Osaka a décidé de choisir la nationalité japonaise, renonçant à la nationalité américaine. Elle représentera donc le Japon aux Jeux Olympiques de Tokyo l’an prochain.

La numéro 3 mondiale en a elle-même fait l’annonce sur le plateau de la chaîne de télévision japonaise NHK.
Naomi Osaka a été contrainte de plier à la loi japonaise, qui oblige tout ressortissant ayant plus d’une nationalité d’en faire choix d’une avant ses 22 ans.

Double lauréate de tournoi de Grand Chelem, Naomi Osaka est née à Osaka, une ville japonaise, d’une mère nippone et d’un père haïtien mais vit aux États-Unis depuis l’âge de trois ans.

Après quelques balbutiements de son jeu, n’atteignant aucune finale depuis son sacre à l’Open d’Australie en janvier 2019 et le licenciement de son coach Sacha Bajin, elle a renoué avec les titres, à Osaka et Pékin ces dernières semaines. Le tout, sous la houlette de son papa Léonard François, comme coach.

Elle espère redevenir numéro un mondiale. Mais elle n’en fait pas une obsession.

Naomi vise la longévité et la régularité au plus haut niveau comme son idole Serena Williams, qui reste compétitive malgré ses 38 ans.

Prochain tournoi pour l’ex-numéro un mondiale: le Masters Cup 2019 du 27 octobre au 3 novembre à Shenzen en Chine.

Jeanvil Charilien

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Résoudre : *
2 × 24 =